Comprendre son bulletin de Paie

31 juillet 2018 par Véronique Foucault

Comprendre son Bulletin de Paie

La première partie du bulletin comprend généralement les coordonnées des 2 parties, votre employeur et vous.

C’est à la deuxième partie que ça se complique ! Vous trouverez en général, en haut de la deuxième partie votre salaire brut. Il comprend votre salaire de base, vos heures supplémentaires, vos absences, vos congés payés et vos différents avantages ou primes.

Puis sous le salaire brut une vingtaine de ligne vous séparent de votre salaire net. Vous remarquerez qu’il y a une différence d’environ 22 % entre votre salaire brut et votre net. Mais que s’est-il passé ? Vous avez payé des charges salariales ! Comme son nom l’indique ces charges sont payées par le salarié. A qui avez-vous payé ces charges ? A trois grands organismes : l’URSSAF, le Pôle Emploi, la caisse de retraite.

Le plus gourmand des 3 c’est l’URSSAF, il prend 75 % du total des charges salariales. Mais en contrepartie c’est lui qui vous rembourse vos frais de maladie, qui vous aide à payer votre logement, qui verse une aide financière quand vous avez des enfants etc. Arrive ensuite ex aequo, le Pôle Emploi et la caisse de retraite. Ils prennent tous les deux 12,5 % du montant total des charges salariales. En contrepartie le PE vous assure un revenu de remplacement en cas de perte d’emploi et la caisse de retraite prend soin de vous après des années d’activités.

Une fois que ces 3 organismes vont ont prélevé vous arrivez à votre net imposable.

 

Il reste ensuite un pourcentage prélevé par l'URSSAF.  Mais cela est un peu particulier ! Effectivement ces 12,5 % paye la CSG/CRDS. La CSG/CRDS a été mise en place par Michel Rocard en 1990. Elle était temporaire et avait pour but de combler le déficit de la sécurité sociale. Cependant, aujourd’hui nous la payons encore et elle explique la différence entre notre net à payer et notre net imposable. Car oui nous payons des impôts sur de l’argent que nous ne touchons pas !

Et nous voilà arrivés à notre net à payer !

Cependant il reste une notion très importante. Celle des charges patronales. Comme son nom l’indique, ces charges sont payées par les patrons. Et votre patron cotise au même organisme que vous, l’URSSAF, le Pôle Emploi et la caisse de retraite. Le plus gourmand c’est encore l’URSSAF, il prend 75 % des charges patronales.

Concrètement ça veut dire que votre patron débourse tous les mois pour vous rémunérer : un salaire brut + les charges patronales. Les charges patronales représentent 43 % environ du salaire brut.

Un exemple : Si votre patron vous paye 2500 € brut, en tout cela lui coûte 2500 + 43% de charges patronales. Soit 2500 € +1075 € soit un total de 3575 €. Vous ne toucherez pas 2500 € car vous devez payer les charges salariales (22 % du salaire brut). Vous aurez donc un salaire net de 1950 €. Pour que vous touchiez 1950 € net votre employeur doit verser 3575 €. Cela fait une différence colossale. Pour cet exemple une différence de 1625 €. Mais n’oubliez pas que ces 1625 € représentent le système social français élaboré après la deuxième guerre mondiale.

Puis sur la 3ème partie du bulletin de salaire on retrouve les différents cumuls. Par exemple il peut y avoir le cumul des congés, du salaire brut, du net imposable etc.

Si la paye vous intéresse et que vous souhaitez en faire votre métier, nous proposons le titre de gestionnaire de paie. Plus d’informations ici. Nous proposons également des formations courtes en paye et en comptabilité n'hésitez pas à nous contacter !

31 juillet 2018 par Véronique Foucault